14 février 2008

Mouah mouah mouah.

Et voilà, on fait un pauvre rêve, mettant en scène un des  membres de la seule dynastie digne de ce nom française [Jean Sarkozy, je t'aimeuh!, voir post précédent], on le raconte tant bien que mal, rongée par la honte et PAF! Les publicitaires bloggesques n'ont rien d'autre à faire que de m'afficher tous les articles relatifs à un certain Nicolas S. devant le museau.
Et zut!

Autant réparer ça, et réembrayer sur un sujet un tantinet moins polémique et un peu plus glamour : mouah!

Je sais, vous n'avez pas de nouvelles, vous avez chouiné au début, puis vous m'avez harcelée de mail [j'exagère à peine, ok?] auxquels je n'ai pas daigné répondre depuis ma tour d'ivoire de préparationnaire, puis vous êtes partis, et quand moi je reviens, il n'y a pas âme qui vive, et deux trois commentaires abandonnés sur un coin de page.
Je me sens seule sur ce blog, à tel point que je serais presque tentée d'entonner "ohé ohé capitaine abandonééééé" histoire d'expier ma peine le plus dignement possible.

Mais non, aujourd'hui nous allons disserter sur l'envers de la prépa.
Je l'admets, en arrivant je m'attendais à des profs tortionnaires, des élèves au dents longue, des cartons à n'en plus finir et des larmes, des larmes, des larmes.
Et puis en fait, non.
Les profs étaient charmants et compétents, les élèves adorables pour la plupart, et les notes moyennes mais rarement catastrophiques.
Tout avait l'air si bien au début, comparé à mes appréhensions.
En plus il y avait plein de garçons partout, wouhouh!

Simplement, six mois après, j'en reviens un peu.
Je n'ai pas jeté un coup d'oeil aux garçon depuis longtemps déjà.
La prépa est chronophage, m'avait-on dit. C'est tout à fait vrai. Mais elle est aussi énergiephage, motivationphage, amiphage, confianceensoiphage.

Aujourd'hui, j'oscille. J'attends mon rendez vous avec un médecin compétent pour avoir des calmants.
Je suis souvent fébrille ces derniers temps. Gravement inefficace, aussi, depuis quelques semaines. Alors je stresse, je tergiverse, j'échoue.
Je me doute que dans quelques semaines, après un peu d'aide, cela devrait aller mieux.
Alors ne m'accablez pas, juste.

Mais, juste pour vous, le top 5 des...

Revers de la prépa :

5/ Ma vie sentimentale/sexuelle/affective, c'est le désert. Parce que je ne vois plus mes amis, et que je n'ai même pas le temps de partir à la chasse aux garçons. Snif.

4/ Je me sens régulièrement inculte face à mes collègues. En particulier parce que je suis tout à fait incapable moi de décrocher la moyenne à une contraction de texte/ d'étaler mon hypothétique science philosophique/ de donner des cours sur la Rome antique.

3/ Ma magnifique tignasse qui faisait la fierté de tout mon quartier est devenue incoiffable. Je dirais même que mes cheveux sont filasses, quand je ne les perd pas. Et on ne réalise pas, comme ça, à quel point ça rend confiant en soi, des cheveux qu'on aime.

2/ J'ai pris CINQ KILOS en six mois. Horrible, atroce, insurmontable. Du reste, je ne mange pas plus mal, mais devinez... Le stress et le manque de sommeil, ça fait grossir. Fort heureusement, nous sommes assez nombreux parmi les hypokhs dans ce cas là, mais tout de même. Argh, profitons des vacances pour nous remettre en forme. Qui parie que ça n'aura pas lieu?

1/ J'ai enfin, et pour la première fois de ma courte vie échoué en philo. Alors que je m'y destinais et... Je crois que c'était la semaine dernière, et que depuis, je n'ai plus tellement le courage de sortir de chez moi, ou d'adresser la parole à trop de gens. Peut-être que ce n'était qu'une erreur de parcours, peut-être que c'est la remise en cause de tous mes choix...


Whaouh, ça jette un froid tout d'un coup.
Disons qu'aujourd'hui c'est la Saint Valentin, et que vous avez le droit de me donner plein d'amour virtuel, d'accord?
En ce qui me concerne, je rejoins Diderot. M'aimera-t-il un peu, lui?

Posté par sartremonamour à 14:20 - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur Mouah mouah mouah.

    je réagis juste sur le 4/ et sur le 2/ : l'inculture, c'est toujours relatif. Inutile de me parler des oeuvres de Klimt, je ne le connais que de nom. Par contre je peux parler de Verdi aussi bien que d'AC/DC, de Zola que de Philip Roth... Et je peux aussi parler un peu de la Rome antique, mais pas faire un cours dessus alors que je peux en faire un sans problème sur la seconde guerre mondiale.
    Si tu les amène sur ton terrain, tu verras qu'eux aussi pourront se sentir incultes devant toi.
    Pour le 2/ : le spleen-stress, c'est quelque chose que je connais bien pour avoir été et être encore un semi-pro du changement de job et du déménagement. Les premiers six mois dans un nouvel univers sont toujours difficiles, on a l'impression de n'avoir aucune vie sociale, d'être inintéressant(e) et puis on ressort, on fait de nouvelles rencontres, on prend confiance en soi niveau études ou taf et ça passe... (et on ne perd plus ses cheveux - lol).

    Posté par peebee, 15 février 2008 à 14:21 | | Répondre
  • Tiens on efface les commentaires gênants ?!

    Posté par Ahah., 15 février 2008 à 14:26 | | Répondre
  • Euh non, je n'efface rien. Je n'aurais pas tellement d'intérêt à effacer mes propres commentaires...
    Pour ce qui est du commissariat, j'ignore si il s'agit là d'un quelconque rapport avec Bach, Ced ou Julien. Toujours est-il que non je n'écume pas les commissariats de la région, la dernière fois en avril dernier m'a semblée suffisante.
    Du reste, je préfère rester éloignée d'agresseurs présumés, et je pense que tu me comprendras sans peine, chère anonyme (oui ça sent la fille, là, et pas super futée en plus de ça). Fais toi agresser une bonne fois pour toutes, et tu comprendras mieux nos craintes à toutes.

    Posté par Klr, 15 février 2008 à 15:39 | | Répondre
  • hey

    oui en effet cela fait longtemps que tu ne daignes répondre,
    en atttendant de tes nouvelles,
    bises

    Posté par flo, 16 février 2008 à 14:45 | | Répondre
  • Courage Miss ! T'es encore en vie et ça moi j'en aurais été incapable. Pas si réconfortant que ça mon message...désolé !
    Allez bientôt les grandes vacances, la place, les garçons (mieux, terriblement mieux , mille fois mieux que J.S. Non mais ça se voit que t'es en prépa tu regardes pas assez la télé. LE fantasme absolu bien plus grrr que ton J.S c'est le charmant Yann Barthes allez je te le prête un peu !)

    Ah et puis Diderot pour la Saint Valentin c'est bien ! Un ex ça l'est beaucoup moins, j'aurais du faire prépa ça aurait occupé ma cervelle de gamine fleur bleue.

    Bon tout ça est très long mais tu m'avais manqué !

    Posté par Jagged Little, 20 février 2008 à 21:45 | | Répondre
  • V_v Je me retrouve dans le top cinq là. u_u

    (ouah premier coms que je post :p ouai je suis une invitée mystère moi)

    Posté par Cyndell, 02 mars 2008 à 21:04 | | Répondre
Nouveau commentaire